Accueil

EDITO  

jlcompresse            Novembre-décembre 2018

     Mesdames et Messieurs, Chers amis

 Les beaux jours appartiennent au passé, Nuits a revêtu sa parure automnale. Ce passage vers la saison hivernale nous invite à nous retourner un peu.

Cet été 2018 aura été marqué par le manque de pluviométrie, par la chaleur, une chaleur durable et très éprouvante pour la nature, le moral des éleveurs, les récoltes, la sécheresse et ses conséquences sur certaines structures (station d’épuration, caserne des pompiers).

Comme chaque année, nous avons fêté le 11 Novembre, mais, cette année n’a pas été une année comme les autres, en plus d’être le centenaire de la fin de la guerre 14-18, les élus ont souhaité, dans la cour de la mairie, redonner une place à la première plaque commémorative du souvenir des soldats de Nuits, disparus au combat.

Nos jeunes écoliers ont entonné la Marseillaise, participé aux dépôts de gerbes, déposé des dessins au monument aux morts, la lecture par Jules, d’une lettre d’un poilu adressée à son épouse, ne pensant ne plus jamais revenir.

Avec la présence de la FNACA, des Sapeurs-pompiers, de la gendarmerie, c’est au son du clairon et du tambour que nous avons été nombreux à rendre hommage à celles et ceux qui se sont battus pour que notre Pays ne soit pas envahi.

La convention « participation citoyenne » est signée, ceci afin de faire participer la population de notre commune à la sécurité de son environnement, en partenariat avec les acteurs de la sécurité. Nous tenons à remercier les référents volontaires qui s’investissent dans cette action de prévention et de protection. Des panneaux indicateurs seront placés aux entrées du village,

Afin d’inciter les usagers en infraction à modifier leur comportement, un radar pédagogique sera installé  prochainement ‘route de Genève’. Cet outil de prévention des accidents fait suite aux mesures de vitesse réalisées.

Sans attendre l’année imposée par la loi, le transfert de la compétence eau et assainissement a été autorisée après une longue réflexion par le conseil municipal . Il traduit la volonté d’aller de l’avant et de ne pas faire partie des « délaissés », les subventions ne cessant de diminuer pour les communes.

Pour terminer, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et je vous donne rendez-vous pour la nouvelle année.

Bien chaleureusement,

Jean-Louis GONON