Edito du Maire

Le mot du Maire 

Novembre / Décembre 2020

 

 

La période actuelle de confinement nous oblige à adopter des mesures spécifiques pour garantir la sécurité sanitaire de tous.

Les cérémonies officielles et notamment celle du 11 novembre, n’ont pas fait exception. La cérémonie a débuté à 11 heures, au monument aux morts par un hommage, pas seulement aux soldats de la grande guerre, mais à tous les morts pour la France, par le dépôt d’une gerbe et la  lecture des discours. Puis la délégation d’élus et le représentant des pompiers, avec le porte-drapeau, se sont rendus dans le cimetière.

J’ai proposé au conseil municipal de créer un emploi dans le cadre du parcours emploi compétences. Le dispositif du parcours emploi compétences a pour objet l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi. Ce dispositif prévoit l’attribution d’une aide de l’Etat.

Il est nécessaire d’avoir une réflexion sur l’entretien des arbres de la collectivité et il est important que des spécialistes puissent donner leurs avis. Chaque arbre a sa spécificité, il subit des aléas de tous les jours, le vent, la vieillesse, l’attaque bactérienne. De plus, l’élagage permet d’équilibrer la silhouette. Un programme, dont les premières mesures, seront mises en œuvre en début d’année.

Trop risqué sur le plan sanitaire, nous avons décidé que les festivités de fin d’année et la traditionnelle cérémonie des vœux seront annuléesCe sont des moments très forts de partage et d’amitié, et les annuler est une décision douloureuse, dictée par la volonté de ne pas mettre en danger la population. Un autre format a été retenu afin de marquer quand même la nouvelle année. Difficile de se projeter plus loin, mais gardons une part d’espoir pour des  fêtes de fin d’année en famille

Encore une fois, je regrette et condamne un certain nombre de comportements inadaptés constatés dans la commune. Des déchets épars, des dépôts sauvages d’ordures dans les bois (plainte a été déposée auprès des services de gendarmerie), des dépôts de toutes sortes de déchets auprès de nos containers d’apport volontaire, deux éclairages publics cassés, les vitres du château d’eau cassées, des chiens aux aboiements intempestifs ou des feux de détritus à l’air libre ou en incinérateur individuel qui incommodent les riverains. La commune est un espace de vie qui doit être respectée par tous.

Bien à vous,

Jean-Louis GONON

 


Archives ‘Le mot du Maire’